Un blog-trip pour découvrir le bassin d’Arcachon autrement - Part 2

Un blog-trip pour découvrir le bassin d’Arcachon autrement - Part 2

Publié le 21/09/2017

Retour sur notre blogtrip organisé par le Syndicat Intercommunal du bassin d’Arcachon à un « blogtrip » pour découvrir le bassin autrement.

Partie 2 – Un pique-nique gastronomique et participatif sur le port de Biganos

Deuxième étape de notre blogtrip, le Port de Biganos ! On est tombé sous le charme de ses cabanes multicolore et du calme ambiant. On nous dit dans l’oreillette qu’il y a même possibilité d’y faire du canoë !
Ce sera le décor magique de notre pique-nique champêtre orchestré de mains de maîtres par Bordeaux Food Club.

C’est parti pour de nouvelles découvertes de producteurs locaux et non des moindres ! Autour d’une jolie cabane en bois, on démarre par une dégustation des vins de Pessac-Léognan, s’accordant parfaitement avec le Foie gras du Bassin, nature ou aux piments d’Espelette notre cœur balance.

On poursuit la découverte par les typiques canelés de Bordeaux, mais cette fois-ci aux escargots cuisinés avec passion par Les Escargots de la Côte d’Argent, un vrai délice !

Nous avons, ensuite, la chance de goûter pour la première fois du caviar, grâce au Caviar Perlita ! Eh oui, sur le Bassin nous apprenons qu’il existe une esturgeonnière. Elle propose aussi une visite pour découvrir la pisciculture, l’élevage des esturgeons et l’élaboration du caviar d’Aquitaine.

Pour finir notre découverte, nous avons eu un gros coup de cœur pour La Serre Ô Délices, royaume des plantes aromatiques et comestibles ! Cyril propose plus de 140 variétés étonnantes comme la plante goût fromage, celle plutôt passion ou encore plus iodée. De quoi réveiller et moderniser nos plats régionaux !

Le repas, lui, est concocté en direct par Philippe Renou, chef étoilé du restaurant Le Patio. Nous avons pu assister à la préparation des plats et au dressage des assiettes comme l’on pourrait regarder un spectacle de magicien, les étoiles dans les yeux. Sa contrainte première était de cuisiner sans électricité. Le pari est relevé haut la main avec sa soupe lié­­­e au pain d’épices, chair de crabe vert du bassin et gelée de kafir surmontée d’un cromesquis de pied de porc ! En dessert, nous avons eu droit à une revisite de la pêche melba : un pur délice !

Voilà qui fera changer d’avis ceux qui pensent qu’il n’y a que les huîtres sur le bassin d’Arcachon ! Le territoire recèle de talents et de savoir-faire gastronomique varié.

Découvrez maintenant notre atelier d’écaillage à Gujan Mestras.