Top 3 des spécialités de Lourdes et Hautes-Pyrénées

Top 3 des spécialités de Lourdes et Hautes-Pyrénées

Publié le 12/07/2017

Les Hautes-Pyrénées possèdent une nature très généreuse. Hiver comme été, ses spécialités rapprochent les gens et réchauffent les coeurs. C’est entre montagnes et plaines que de délicieuses recettes traditionnelles ont vu le jour. Nous avons élu nos 3 spécialités préférées venant de Lourdes et sa région.

La garbure 

Les avis divergent entre une origine landaise et une origine bigourdane. Nous aussi, on choisit notre camp! Soupe de légumes mijotée avec du confit et du «camayou» (l’os du jambon), la garbure est appréciée des randonneurs comme des skieurs. Elle se prépare en toutes saisons avec les légumes du jardin: chou vert, haricots tarbais, pommes de terre, carottes, navets ou encore de l’oignon. On y rajoute quelques morceau de jarret de porc, de canard confit ou d’os de jambon afin de réhausser le goût. Légère et nourrissante, elle plaît à tous les palais et redonne des forces.

Le gâteau à la broche 

Le gâteau à la broche est facilement reconnaissable par sa forme de «sapin» et ses pics. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un gâteau cuit à la broche sur feu vif.  On verse la pâte liquide, petit à petit, sur la broche tournante, manuellement, pour superposer les couches. C’est une véritable tradition et fierté de la région ainsi qu’une vraie curiosité pour les novices. Chaque famille possède son ingrédient secret pour le rendre savoureux. Typique des régions montagneuses, on trouve ce procédé dans plusieurs parties du monde comme la Hongrie, la Russie etc... A savoir que chaque été à Arreau, vous pouvez profiter de la Fête du gâteau à la broche organisée par la confrérie du même nom.

Le madiran 

Le madiran est un vin rouge rubis, puissant et charpenté. Son cépage majoritaire est le Tannat qui apprécie la terre sédimentaire et les collines de Madiran. Il donne, aussi, son intensité particulière au vin. D’Appellation d’Origine Contrôlée depuis 1948, il est produit sur un vignoble de 1300 hectares chevauchant 3 départements (Gers, Hautes-Pyrénées et Pyrénées Atlantiques). Le Madiran s’accorde parfaitement avec les viandes et le canard. Le vignoble est présent depuis l’antiquité, et se développa grâce aux moines bénédictins de l’abbaye de Lérins, devenue Eglise Sainte Marie à Madiran. Sa renommée a grandi grâce aux pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle.


Vous savez ce qu’il vous reste à faire: enfilez vos chaussures de montagne, crapahutez, suez, respirez puis régalez-vous avec un repas revigorant. N’oubliez pas la crème solaire en plein été, le soleil ne pardonne pas !