L’Asinerie d’Embazac, un week-end à la ferme

L’Asinerie d’Embazac, un week-end à la ferme

Publié le 17/06/2017

On rêve tous de se mettre au vert après une semaine éreintante. C’est entre L’Isle-Jourdain et Lias, près de Toulouse, que nous décidons de nous ressourcer, au cœur de l’Asinerie d’Embazac. Découvrons ensemble l’élevage d’ânes et la confection des savons au lait d’ânesse. Profitons aussi des chambres d’hôtes pour vivre une expérience plus authentique. Retour sur un week-end dans le Gers à la ferme !

L’élevage des ânes d’Embazac

L’asinerie d’Embazac élève des ânes et des ânesses laitières. Nous découvrons au fil de notre visite, le quotidien de la vie à la ferme. Nous apprenons à traire les ânesses pour récolter le fameux lait que nous pouvons déguster ! On remarque que le troupeau est nourri aux céréales bio et au fourrage frais. Les ânons mâles, quant à eux, sont sevrés dès leur 1 an, pucés et vaccinés puis vendus avec attention. Les ânons ne sont pas abandonnés à n’importe qui ! On fond totalement pour ces bourriquets attendrissants.

Le lait d’ânesse, produit de toutes les beautés

Les bains de lait d’ânesse étaient le secret de beauté de Cléopâtre. Plus tard, un médecin turc prescrivit une cure à François 1er afin de guérir sa fatigue. Ce fut, ensuite, au tour de la noblesse française de suivre et de l’utiliser dans ses cosmétiques. Au début du 20e siècle, le lait d’ânesse est utilisé près de Toulouse pour nourrir les nouveau-nés ou contre les maladies respiratoires et la fatigue.

Les bénéfices du lait d’ânesse sont nombreux, tenseur naturel vitaminé et riche en sels minéraux, hydratant, nettoyant, antiallergique et antioxydant. C’est pourquoi nous souhaitions découvrir la fabrication des savons. Ils se composent de 5 % de lait frais, pâte à savon végétale, d’huiles essentielles (odorante ou non), de miel ou encore d’argile. C’est sûr, nous passerons à la boutique pour faire plaisir à tout le monde !

Les chambres d’hôtes reposantes autour de Toulouse

Pour profiter un maximum de notre week-end, nous avons décidé de dormir sur place et de loger dans l’une de leurs chambres d’hôtes situées au-dessus du corps de ferme. On apprend qu’ils proposent aussi un dortoir de 11 couchages ; note pour plus tard ! Grosse surprise, on peut se prélasser dans le jacuzzi sur le toit, pour apprécier encore plus notre fin de journée ! Pour dîner, on prend la direction de L’Isle-Jourdain pour nous dénicher une petite adresse restau.

On revient à la maison détendus après un week-end relaxant à l’Asinerie d’Embazac. On a pu faire le plein de produits de beauté au lait d’ânesse pour faire durer le plaisir ! La prochaine fois, pourquoi ne pas tenter une petite randonnée des alentours ou un après-midi de visite de Toulouse ?

 

Activités en lien avec l'article